Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 17:15

SOUFRIERE

 

Nous logerons une semaine sur les hauteurs de la commune de Soufrières.

 

Small_1024_Sainte-lucie_25.JPG

LE VILLAGE

 

'Le passage par la commune de Soufrière  s’impose, avec son bourg typique et ses habitations en bois peint. Même la cathédrale, en pierres volcaniques sombres a été repeinte par endroits en bleu roi. Fondée en 1746, et baptisée ainsi à cause de sa proximité avec les sources sulfureuses, la ville a un peu la même histoire que Saint-Pierre en Martinique.

 

sulpur-springs-st-lucia

LE VOLCAN


Autrefois capitale de l’île, elle a été délaissée pour Castries à cause de sa proximité dangereuse avec le volcan du même nom, toujours en activité. C’est de la ville de Soufrière que partent les excursions pour le visiter. Le trajet qui mène jusqu’à « Sulphur Springs », endroit le plus exposé accessible au public, réserve un superbe point de vue sur la baie. Une entêtante odeur de souffre annonce l’arrivée sur le site volcanique. Impossible de voir le cratère, effondré

 

L’activité volcanique visible se situe sur un flanc de la colline. Rivières jaunes, laiteuses, boues gris pâles, le paysage est lunaire. Des fumerolles sortent de la terre un peu partout. La terre bouillonne littéralement. La visite, guidée, est très encadrée car il y a des risques de projectiles de lave en fusion. Un guide en aurait d’ailleurs autrefois fait les frais. La dernière éruption remonte à 1780. Aujourd’hui, le volcan est très surveillé.

À quelques kilomètres, de luxuriants jardins botaniques sont ouverts à la visite. Fleurs tropicales, papayers, cacaoyers, manguiers, cascades naturelles et bassins d’eau sulfureuse naturellement chaude ont été aménagés pour que l’on puisse s’y baigner en écoutant les oiseaux chanter. Ces eaux, très fréquentées par les voisins martiniquais, auraient des propriétés médicinales…En tout cas, le site est relaxant, apaisant, idéal pour décompresser et quitter en pleine forme la belle Sainte-Lucie !'

 

Ste lucie (6)

AUX ALENTOURS

 

'Si le nord de l’île est le plus touristique, le sud, sans conteste moins urbain et balnéaire, possède des trésors naturels inestimables. Amateurs de randonnée, de canyoning ou simplement de verdure et de campagne, vous apprécierez ces paysages reculés, moins accessibles, entre montagne, agriculture, forêt tropicale et petits villages de pêcheurs.

De Marigot bay, deux options s’offrent à vous. Découverte par la terre ou la mer. Cette dernière option, proposée par de nombreux pêcheurs dans leurs confortables barques, permet de naviguer le long de la côte découpée de petites criques. C’est sauvage, parfois austère. Falaises escarpées peuplées de chauves souris, blocs rocheux qui tombent dans une mer bleu foncé, pêcheurs en ciré jaune chevauchant des embarcations aux couleurs vives, petits villages bucoliques…'

anse-cochon.jpg

anse cochon

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 14:00

Invitations au voyage : lecture et musique !

 

Et quelles lectures : le poète Aimé Césaire et son magnifique Carnet d'un retour au pays natal 

 

'Il me suffirait d'une gorgée de ton lait jiculi pour qu'en toi je découvre toujours à même distance de mirage - mille fois plus natale et dorée d'un soleil que n'entame nul prisme - la terre où tout est libre et fraternel, ma terre.

 

Partir. Mon coeur bruissait de générosités emphatiques. Partir... j'arriverais lisse et jeune dans ce pays mien et je dirais à ce pays dont le limon entre dans la composition de ma chair :  J'ai longtemps erré et je reviens vers la hideur désertée de vos plaies.

 

Je viendrais à ce pays mien et je lui dirais : Embrassez-moi sans crainte... Et si je ne sais que parler, c'est pour vous que je parlerai.

Et je lui dirais encore :

 Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n'ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s'affaissent au cachot du désespoir.

 

Et venant je me dirais à moi-même :

Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle,car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...'

 

or-noir-tour.jpg

 

Et quelle musique : L'or noir / Arthur H et Nicolas Repac 

 

'L’Or Noir, fruit d’une nouvelle collaboration entre Arthur H et Nicolas Repac, est un album lu de poésie noire, essentiellement caribéenne, où les deux compères se sont ingéniés à créer une ambiance musicale ad hoc pour les œuvres de poètes tels qu’Aimé Césaire, Édouard Glissant, René Depestre ou Dany Laferrière, choisies sur les thèmes de la terre, de l’amour, de la mort.

 

Ici Arthur H fait montre de ses talents de lecteur, s’effaçant derrière les mots des poètes, plus comédien que chanteur, slameur que rockeur. Nicolas Repac, le sorcier des sons met les écrits des poètes en musique, et quelle musique ! Celle-ci fait la part belle au piano à pouce, à la sanza, à la flûte harmonique et à – bien entendu – la guitare qui prend ici des airs de kora. Tour à tour brûlante ou moite, toujours éprise, emprise de sensualité, le musicien a su trouver les rythmes idoines qui évoquent la magie, la chaleur, la sensualité propres aux cultures africaines et caribéennes.

 

L’ensemble donne à L’Or Noir une présence cinématographique, où la nature et ses éléments, qui tiennent ici une place prépondérante, s’animent, où la poésie prend vie et qui nous pousse à l’abandon le plus complet, le temps d’un album.'

 

Pour écouter un concert poésie de l'or noir  : link

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 10:30

A voir pour se mettre dans l'ambiance à départ - 1 mois :

 

Un super site de photos sur la Martinique (les photos sont classées par thème et bien légendées)

link

 

Anses Noire (sable noir) à gauche et anse Dufour (sable blanc) à droite

anses.jpg

 

Et quelques photos de Sainte-Lucie pour se mettre dans l'ambiance (sur le blog d'un voyageur)

link

 

Coucher de soleil sur le piton de la Soufrière

The-Piton--Soufriere--St.-Lucia.jpg

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 23:05

Un petit album photos pour voir ce qui nous attend à Sainte Lucie :

 

sainte-lucie-anse-mamin.jpg sainte-lucie-petit-piton.jpg

 

sainte-lucie-6.jpg sainte-lucie-2.jpg

 

sainte-lucie-1.jpg sainte-lucie-10.jpg

 

sainte-lucie-5.jpeg Ste-Lucie-2010-282.jpg

 

sainte-lucie--ti-kaye.jpg sainte-lucie-7.jpg

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 22:19

Les températures commencent à chuter. Il faut ressortir les pulls. Alors, ça y est le compte à rebours démarre pour ressortir les maillots de bain.

Dans trois mois, quand il fera encore bien plus froid (le top c'est quand il neige juste avant le départ !) , on s'envolera pour la Martinique puis pour Sainte-Lucie.

 

Pour l'instant il est temps de régler les deniers détails logistiques.

Location de voiture à Sainte Lucie, hébergement à trouver pour les 2 dernières nuits en Martinique au retour de Sainte Lucie.Peut-être ici : link ? Et surtout les billets de bâteau.

 

En tout cas ça fait du bien de voir les vidéos

 

du domaine de robinson, notre hébergement en Martinique :

 


 

et de cashew villa, notre hébergement à Sainte Lucie :

 


 
Partager cet article
Repost0
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 09:26

Nous voilà de retour des vacances d'été et me voilà replongée dans la logistique des vacances d'hiver !

Après pas mal d'heures passées à surfer sur de multiples sites web, à jongler avec les dispos des hébergements, les trajets d'avion et de bâteau, ça y est le séjour est bouclé.

 

Je voulais absolument loger au domaine de Robinson, situé sur l'une de nos plages préférées de Martinique : anse noire. Pour cela il a fallut légèrement écourter le séjour sur Sainte-Lucie et le différer à la deuxième semaine de vacances. Rien de grave. link

Le domaine de Robinson est composé de quelques bungalow en bois, installés sur la plage d'anse noire, et cachés dans la belle végétation environnante. On accède à Anse noire à pied (ou en bateau), ce qui limite les invasions de touristes, et dans l'eau on peut nager avec les tortues...

 domaine-de-robinson.jpg anse-noire.jpg

 

Je ne me suis pas décidée à aller au Bay Guesthouse à Sainte-Lucie ( link ), les modalités de réservation ne me convenant pas trop, et surtout, à finalement opter pour un seul lieu d'hébergement sur l'île, je lui préférais Cashew villa ( link ) à Soufrière, au sud de l'île. Outre une préférence pour la superbe vue de cet appart, le sud de l'le paraît plus sauvage et les plages alentours plus préservées...

cashew-villa.jpg sainte-lucie.jpg

 

La voiture en Martinique est réservée à Saint-Pierre location, dont nous avions été satisfaits lors d'un précédent séjour.

link  

Sur Sainte-Lucie les devis sont en cours...link

link

Reste à espérer que les horaires de bateau d'Express de îles ne seront pas modifiés en 2013, mais rien n'est sûr, comme me l'a gentiment précisé un gars au téléphone. Ah, il faut bien qu'il y ait un de suspens, sinon ce ne serait pas drôle...

 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 19:10

Allez, en attendant les vacances d'été, il est temps de penser aux vacances d'hiver au soleil

 

Moi, j'avoue que je me voyais bien me prélasser sur les plages de Saint Martin

J'avais trouvé le bungalow qui va bien sur la plage : link

 

David, lui, a bien envie de crapahuter sur les routes de la Dominique (c'est vrai que cette île semble encore préservée et reserver de belles surprises...) :

Seackiff cottage nous est recommandé link

Et Stonedge, plus roots, semble être un bon point de départ pour des balades  : link

 

D'autre part il paraît difficile de visiter les îles vierges ou les Grenadines sans passer par les croisières (interdites aux enfants !) et leurs tarifs prohibitifs.

 

Le bon compromis pour cette année semble donc être Sainte Lucie, avec de jolies plages mais aussi de la végétation et des reliefs.

carte-antilles

carte-ste-lucie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien que l'île ne soit pas bien grande, nous pourrions séjourner une semaine au nord, aux alentours de Gros Islet puis une semaine au sud vers Soufrière.

 

Deux pistes pour des hébergements :

 

Un appart au Bay guesthouse à gros Islet :link

gros-islet-05-bay-guesthouse.jpg

 

Un studio au Cashew villa à Soufrière : link

PoolDeck-1a

 

A suivre...

 

Toutes les infos, avis et bons plans sont les bienvenues !

 

 

Partager cet article
Repost0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 21:10

Ecrivains d'ailleurs, quelques romans pour voyager :

 

 

CONGO 

 

Photo de groupe au bord du fleuve / Emmanuel Dongala

                                     DongalaHRdongala

Nous sommes dans une carrière au bord d’un fleuve en afrique. Des femmes cassent des cailloux et les vendent pour survivre. Mais un jour elles décident d’augmenter leurs tarifs. Nous assistons alors au combat de ces femmes, qui au-delà de l’aspect financier, vont défendre leur honneur et leur condition. Autour de cette intrigue, sont peints des portraits de chaque femme qui prennent part à la lutte ; nous lisons leurs destins souvent tragiques (viols, divorces, maltraitance…). Le récit est régulièrement parsemé de flash de radios qui donne le tableau peu reluisant d’une Afrique pauvre, corrompue et enfermée dans des traditions dont les femmes sont les premières victimes (islamisme, peur de la sorcellerie…). Malgré la triste réalité de la condition de la femme, l’espoir est là et l'humour aussi. link

                      

 

SENEGAL La guerre des Battu / Aminata Sow Fall

                                     Aminata.jpgLa-greve-des-battu.jpg

Et si les mendiants se mettaient en grève ? Aminata Sow Fall a cette idée lumineuse de mettre en scène les Bàttu, qui parce qu'on veut les chasser du centre ville dont on veut redorer limage auprès des touristes, décident de faire grève et de ne plus mendier, nullepart. Or c'est la vie sociale de tout le pays qui va en être bouleversée. Les puissants et les riches ont besoin de donner aux plus pauvres pour exister dans cette société. A qui adresser ses prières ? A qui faire ces dons qui doivent amener richesse et réussite ? Avec beaucoup d'humour et le talent qu'on lui connaît, l'écrivaine sénégalaise parvient à peindre un tableau  sans concession de son pays, et à permettre son histoire dépasser les frontières. link

 

 

ILE MAURICE Eve de ses décombres / Amanda Devi 

                                     devi.jpgEve-de-ses-decombres.jpg

'Je suis dans un lieu gris. Ou plutôt brun jaunâtre, qui mérite bien son nom : Troumaron. Troumaron, c'est une sorte d'entonnoir ; le dernier goulet où viennent se déverser les eaux usées de tout un pays. Ici, on recase les réfugiés des cyclones, ceux qui n'ont pas trouvé à se loger après une tempête tropicale et qui, deux ou cinq ou dix ou vingt ans après, ont toujours les orteils à l'eau et les yeux pâles de pluie'. Amanda Devi nous raconte une île Maurice, loin des clichés touristiques de carte postale, à travers les destins cabossés de 4 adolescents et avec une écriture pleine de sombre poésie. link

 

 

MEXIQUE  Quand je serai roi / Enrique Serna link

                                     enrique.jpgQuand_je_serai_roi.jpg  

Le roman démarre ‘I. Entre quatre murs   / Inhaler. Protégé par un scaphandre en plastique, Jorge Osuna plonge son visage dans les eaux laiteuses de la colle’

Le Nopal, un garçon de 13 ans, se shoote à la colle avec ses amis dans un immeuble désaffecté. C’est son histoire, qui va se dérouler sous nos yeux, entrecoupée par une galerie de personnages : Carmen sa mère, Damian son presque beau-père vieux garçon, Marco Valladares le parvenu et sa famille, l’employé de Valladarès, un marxiste qui trahit ses idées au service de son patron capitaliste. Tous ces personnages vont se croiser autour d’un concours d’enfant héros organisé par la radio de Valladares. C’est avec un humour grinçant que l’auteur donne à voir la société mexicaine –et universelle- contemporaine, où l’argent prédomine sur l’humain.

 

 

SLOVENIE   Un coeur de trop / Brina Svit 

                                    brina.jpgun-coeur-de-trop.gif

Le roman se déroule autour de la table du petit déjeuner, deux femmes, deux amies se retrouvent. Le roman est le ‘non dialogue’ de ces deux personnages, face à face, en scène, silencieuses. La narration nous entraîne dans les réflexions de chacune. Simone se remémore leur rencontre, leur amitié et comment Lila lui a volé le cœur celui dont elle venait de tomber amoureuse, Pierre. Lila, de son côté, bien qu’elle soit mariée à Pierre, pense à Sergueï et à la maison du bord du lac que lui a laissé son père en héritage. Ce magnifique roman est celui de deux destins croisés sous les décors des paysages slovènes, de deux histoires d’amour sans issue révélées en huis clos. link

 

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 21:36

Une ville sublime, qui éblouit à chaque coin de rue, et qui vibre dès la nuit tombée. Je m'y suis tout de suite sentie chez moi. C'est étrange comme on a parfois l'impression de reconnaître un lieu pourtant inconnu...Les éventails des sévillanes ont soufflé jusqu'à moi les réminiscences familiales...

Mais surtout, après les 10 ans à Venise, les 20 ans à Séville ont été tout aussi magiques.

 

Evidemment, il faut visiter les classiques :

 

L'alcazar, avec ses patios et ses jardins

            IMGP9091 IMGP9098.JPG

 

La Giralda, la 3ème plus grande cathédrale au monde, au sommet de laquelle on peut admirer la ville

            IMGP9018.JPG IMGP9288.JPG

 

Le parc Maria Luisa (fermé la nuit) avec sa place d'Espagne, grandiose avec ses canaux, et sa place d'Amérique

             IMGP9375.JPG IMGP9402.JPG

 

Quartier de Santa Cruz, avec ses ruelles, ses patios, ses bars à tapas

            IMGP9243.JPG IMGP9251.JPG

 

Les rives du Guadalquevir, reposantes

                                        IMGP8928.JPG

 

Les quartiers de Triana et de Macarena, plus populaires

             IMGP9224.JPG IMGP9241.JPG

 

 

C'était vraiment bien de loger en face de la cathédrale, au coeur de la vieille ville, donc à côté de l'alcazar et du quartier de Santa Cruz. Tout le centre historique se visiste à pied. Pour aller jusqu'au parc Maria Louisa et voir la place d'espagne et la place d'amérique,on peut louer un vélo (mais je n'aime pas ça) ou embarquer à bord d'une calèche à touristes (mais c'est hors de prix et très surfait). Pour avoir une vue d'ensemble de la ville, la traditionnelle visite en bus touristique reste la solution la plus pratique. Mais les trams et bus semblent bien desservir la ville pour ceux qui ont plus de temps ou plus d'envie pour traîner d'un quartier à l'autre...

 

Pour nous, pas de visites trop intensives, mais plutôt un bon compromis entre les visites incontournables (avec un temps fort à l'alcazar), les moments de détente à la piscine (températures montant jusqu'à 42°), et les soirées dans les ruelles et les bars à tapas.

 

L'hôtel EME catedral hotel est un lieu d'exception : terrasses sur les toits face à la Giralda, piscine, spa, soirées loundge avec DJ et mojitos qui coulent à flots, décoration actuelle dans le cachet de l'ancien, restaurant étoilé, accueil décontracté...

link

             IMGP8918.JPG IMGP9013.JPG

Partager cet article
Repost0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 16:53

Mamie voyageuse revient d'un périple au Chili et en Bolivie. Dany est une fois de plus partie avec Josette, qui concocte toujours de supers circuits, avec de bonnes doses d'aventure et de culture. Des séjours organisés en petits groupes qui savent emprunter les chemins de traverse pour aller à la découverte des pays et de leurs habitants. Merci Josette !

Dany nous fait donc partager une fois encore, ses photos et ses impressions de voyage.  DSC03546.JPG    Santiago, Chili

DSC03621.JPGDSC03810.JPG

 cordière de sel                                                           geysers du tatio 

Chili-2012-126.jpg

 

DSC04028.JPGDSC04379.JPG

Lac Colorado, Bolivie                                            hôtel en sel, Salar de Uyuni, Bolivie 

DSC04516.JPGDSC04604.JPG

 

DSC04760.JPGDSC04974.JPG

la lune vue de l'observatoire de Mamalluca, chili         pingouins, île damas, chili   

DSC05351.JPGDSC05262.JPG

Valparaiso (Chili)                                                        Street Art  à Valparaiso

 

Pour plus de photos : voir l'album photo :  Dany-au-Chili Dany-au-Chili

 

Rappel : site de Josette Navas : link

 

Un autre voyage de Dany : Dany Danube

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de laul
  • : Des voyages à deux...et depuis quelques années un troisième petit sac à dos a rejoint les deux grands : le voyage continue...Juste l'envie de vous faire partager ces images d'ailleurs, et quelques bons plans par-ci par-là, pour vous donner envie d'y aller à votre tour, qui sait ?
  • Contact

Recherche

Liens