Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 21:40

tissu-2-viridis-12.jpg comment ça va ? 

 

lexique utile :

 

An nou pran on lagout : Allons prendre un petit coup de rhum

 

Ba mwen an CRS souplé : Donnez-moi un punch (citron, rhum, sucre) s’il vous plaît.

 

Sèk-sèk : Petit verre de rhum sec

 

madras-jaune-copie-1.jpg

ça va

 

proverbes inutiles :

 

Dé zakrobat pa dansé si on menm kôd = (2 acrobates ne dansent pas sur une même corde)

Dèmen sé on kouyon = (Demain est un imbécile) Il faut jouir de l'instant présent


Dra pwôp ka kouvè matla sal = (Le drap propre recouvre le matelas sale) Les apparences sont trompeuses


Kaka poul pa bè = la crotte de poule n'est pas du beurre (Il faut se méfier des apparences)

 

Ravèt pa jen ni rézon douvan poul = (Les cafards n’ont jamais raison face aux poules) = La raison du plus fort est toujours la meilleure.

 

Si travay te bon bagay, moun rich té ké pran li dépi lontan : si le travail était une bonne chose, les riches s'en seraient emparés il y a longtemps

 

Sa ki manjé zé pa sav si bonda poul fè-li mal = Celui qui mange les oeufs ne sait pas si la poule a mal au derrière

 

Tout krab-la mò an bari-la = Tous les crabes sont morts dans le baril = Les carottes sont cuites.

 

Tout manjé bon pou manjé, tout pawol pa bon pou di : toute nourriture est bonne à manger, toute parole n'est pas bonne à dire

 

Yo pa ka montré makak fè grimas = On ne montre pas à un singe à faire des grimaces

 

Zorèy pa ni kouvèti = les oreilles n'ont pas de couvercle (Surveillons notre langue)

 

tissu-madras.jpg

pas de problème !

 

La première fois que nous sommes allés en Guadeloupe, Stan avait 4 ans.

Arrivés à l'aéroport, intrigué il m'a demandé : - Maman il parle anglais le monsieur ? - Non, il parle créole !

Partager cet article
Repost0
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 00:00

colombo-porc-mangue1.jpggambas2.jpg

columbo à la mangue                                                                  gambas 

langouste-hotel-le-domaine.jpg2662130-3760650

  langoustes                                                                                     accras

guadeloupe-3626.JPGcasemange.jpg

tourments d'amour  (banane, noix de coco...)                                  caca boeuf (au pain d'épices)

cocotier_noix_de_coco_01.JPGnrn5ya5i.jpg

coco                                                                                                     kékettes de singe !

slide3.jpgTI-PUNCH-guadeloupe.jpg

844544_1314330488345.jpg

des saveurs à retrouver !

et encore certainement de nouvelles à décourvir...

 

mais avant de penser aux assiettes, il faudrait penser aux valises : au boulot !

Partager cet article
Repost0
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 11:45

Ô mon bâteau o o o !

 voyons voir ce qui nous attend côté mer

 

 

Sortie bâteau à Petite terre ?

Le site officiel de cette réserve naturelle : link

et vive les blogs de voyageurs pour partager les expériences : link

iguane.jpg

 

Sortie bâteau à l'îlet Caret et à l'îlet Fajou ?

2 contacts pour les sorties bâteaux :

link

link

guadeloupe-ilet-caret-resize.jpg


 


Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 00:00

Cap sur Trois Rivières

 

où nous passerons la deuxième partie de notre séjour

 

Allez, je vais le faire version agence de voyage : 'La commune de Trois-Rivières s’est établie sur un haut-lieu de culture amérindienne. Son nom vient des cours d’eau qui la traversent ; la rivière du Trou au Chien, la rivière du Petit Carbet et celle de Grande-Anse. Sa situation entre Monts Caraïbes et massif de la Soufrière lui valent un climat rafraichissant et ventilé. Depuis 1640, les colons se sont installés su cette commune abritée des assauts anglais et cultivent manioc, igname, coton, café, vanille et tabac. La canne à sucre s’impose au XVIIIème siècle puis la banane qui continue de faire partie du paysage. On peut encore observer quelques anciennes habitations coloniales.

Aujourd’hui, Trois-Rivières s’affirme comme une commune du tourisme vert et doit son essor à son embarcadère qui permet désormais de se rendre aux Saintes.'

 

3-rivieres.jpgtrois-riv.jpg

trois rivières

 

Notre hébergement écolo dans une ferme avec vue sur les îles des Saintes : Bouclé

 

Côté mer : la plage de trois rivières

plage-de-trois-rivieres.jpg

autres plages : anse galets...: link

 

Côté randos : J - 3 mois

 

et juste pour se faire du bien (ou du mal, c'est selon) :

métropole, sud : -10° / 0°

et guadeloupe : 21° / 29° !!!

Partager cet article
Repost0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 14:29

Exercice amusant lors d'un atelier d'écriture :

Enumérer 10 destinations de voyage puis écrire 1 haïku pour chacune d'elle

Ensuite écrire si possible 9 haïkus par destination en terminant par le 1er écrit

 

Les haïkus sont des petits poèmes japonais, trois petits vers (normalement 5 pieds/ 7/ 5) mais qui en disent long.

Ce sont des instantanés, qui à l'origine s'attachaient à décrire la nature et les sensations éprouvées à sa contemplation. Mais la forme a évolué aujourd'hui et des haïkus plus contemporains sont publiés au Japon.

 

Ainsi ' L'anniversaire de la salade' de Tawara Machi

article-lanniversaire-salade-L-2.jpeg

Quand j'ai fini d'écrire et collé mon timbre

tout aussitôt commence ce temps

où j'attends la réponse

 

Les yeux fermés et la tête enfouie

dans ta chope de bière Aucun regard pour moi

Toi, mais quelle est donc cette soif !

 

Adossés à un mur exposé au soleil

nous demeurons assis

parallèles parfaites de mes jambes et de tes jambes

 

 

 

 

Voici ma copie pour l'Île Maurice :


 

A la descente de l’avion

Sur les pieds nus

Les marques des chaussettes

 

La mer est plate

La barque tangue

Rhum agité

 

Les filaos sagement alignés

Les saris dépliés

Plouf

 

Dans la cuisine sombre

Sur la pointe des pieds

Soulève le couvercle

 

Sur la plage, ça klaxonne

Jus à la bouche

Voilà Mister Ananas

 

Asphalte fumant

Braises rougeoyantes

Sous les pieds

 

Camaïeux de roses

Procession et transes

Sur mon front, un point rouge

 

 

Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 22:30

 

Paris, par-ci, Paris par-là. Paris comme je l'aime...

 

Le 104, centre culturel :  link

Des expositions, des performances, des concerts, des résidences d'artistes, des spectacles, un bar, un restau, des boutiques équitables...y'a tout ce qu'il faut !

162830_486530137960_763367960_5742832_3488761_n.jpg incontournable

 

La Bibliothèque Nationale François Mitterand : link

bnf.jpg tiens donc ???

 

Le musée Dapper :  link

dapper-03.jpg pour voyager !!!

 

Le jardin des tuileries

05tuileries.jpg pour les rêveries...

 

Paris by night, parce que c'est beau une ville, la nuit !

by nigthparis-by-night-cabral-stock.jpgParis-By-Night-Pyramide-a23534060.jpg

 

 

Pour sortir

La Loge, petite salle pour de grands spectacles (concerts, théâtre...) link

9670503la-loge.jpg

 

 

Pour manger :

Paris 11ème : le café de l'industrie, parce que c'est bon, pas cher et convivial : link

cafe-de-l-industrie-paris-1291278811.jpg

 

Pour boire un coup :

 

à l'heure du thé

La mosquée, thé restau et hammam, car c'est 'comme là bas, dis' : link

 

à l'heure de l'apéro

L'art brut, rue Quincampoix, parce que les têtes raides ne sont pas loin : link

 

Pour dormir :

 

à Montmartre:

un appartement à louer qui semble bien sympa avec un jardin au coeur de Montmartre : link

 

ou des gites dégentés chez Bertrand : voir les videos de présentation des différents gîtes à thème c'est excellent :  link

holiday-rental-paris-car-park-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 19:50

 

Cap sur Deshaies

 

où nous passerons la première semaine des vacances

 

Située au nord-ouest de la Basse-Terre, Deshaies tient son nom de la profonde et tranquille anse " Des Hayes " qui soulignait l'idée de halte et d'abri pour les gens de la mer. 

618552

Deshaies-032.jpgBaies de Deshaies

103- Le village de DeshaiesDeshaies--bis.jpg

vanille-plage-grande-anse.jpg

 

Notre bungalow nous attend : link

jardin015.jpg

et de nombreuses belles plages tout autour : J - 3 mois

 

A faire autour de Deshaies :


Jardin botanique ? - ex propriété de Coluche !

deshaies--23-.jpgjardin-botanique-de-deshaies-guadeloupe-amerique-du-nord_91.jpg

deshaies--26--copie-1.jpgjardin-botanique-deshaies-guadeloupe-amerique-du-nord_95513.jpg

P1150612-jardin-Coluche-deshaies.JPG

Bons plans restau et paillotes ? : link

green-k-fe.jpg

???

 

 


Partager cet article
Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 22:16

Pour rejoindre l'Inde, où il devait participer à un projet humanitaire, Julien a traversé sac à dos à pied à vélo en stop, la Macédoine, l'Iran, le Kazahkstan....Il nous raconte avec beaucoup d'humour son périple et ses rencontres (il a souvent mangé et dormi chez l'habitant au fil de sa route) sur son site, mais aussi dans un livre (disponible en ligne)

 

pour découvrir des extraits de son récit de voyage, pays après pays : link

 

julien.jpgdpp_19.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 20:45

à J - 2 mois pour la Guadeloupe, allons voir côté bouquins

Coup de coeur pour : Mes quatre femmes, de Gisèle Pineau, écrivaine Guadeloupéenne

 

Pineau_7.jpg

 

Dans la vague actuelle des romans d’autofiction, il est intéressant de lire un récit qui s’assume en tant que tel et qui ne perd pourtant en rien de sa qualité littéraire et de sa créativité romanesque.

 

L’auteur raconte la vie de 4 femmes, ses ancêtres antillaises. Angélique, l’ancêtre esclave. Julia, la grand-mère partagée entre un mari violent et un fils tyran. Gisèle la grand-tante qui se laissa mourir de chagrin après la mort de son époux. Et Daisy, la mère, qui rêve sa vie dans les romans. C’est un récit de la filiation, des racines, de l’identité. Il décline les thèmes de l’exil, de la condition de la femme, de l’esclavage.

 

‘Il apparaît que chacune incarne la saison d’une histoire qui, s’accolant à celles des autres, rassemble et ordonne les morceaux de votre être’. Mais ce récit n'est pas tant celui de l'introspection, il est surtout celui de la naissance d'un écrivain.

 

Ces quatres femmes deviennent de véritables personnages. Ce récit les ranime et les immortalise, telles des personnages de roman. La démarche littéraire est explicite à la fois dans l’exergue : ‘la mémoire est une geôle…Là les existences se réinventent à l’infini’, et dans la clausule : ‘Ces histoires sont comme puisées à la source et il suffit de joindre les mains pour recueillir l’eau qui s’écoule là, s’en abreuver… Elles tracent leur chemin à l’encre de la vie, réelle ou rêvée.’

 

Un beau voyage !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 12:50

Quitte à avoir froid, en ce moment, partons en Sibérie avec Sylvain Tesson

siberie.jpg'Dans les forêts de Sibérie' -Gallimard, 2011 (prix Médicis essai)

6 mois en cabane au bord du lac Baïkal

 

Sylvain Tesson nous entraîne dans un voyage immobile et toujours chaleureux, même par températures négatives !

Présentation du livre en images : link

Interview de l'auteur : link

 

Ce récit est tout d'abord très bien écrit.

'A l'intérieur et à l'extérieur de la cabane, le sentiment de l'écoulement du temps n'est pas le même. Dedans, un ruissellement d'heures douillettes. Dehors, par -30°, la gifle de chaque seconde. Sur la glace, les heures se traînent.'

Et ce qui ne gâche rien, il y a beaucoup d'humour :

'Nommer les bêtes et les plantes d'après les guides naturalistes, c'est comme reconnaître les stars dans la rue grâce aux journaux people. Au lieu de 'Oh ! Mais c'est Madonna !, on s'exclame 'Ciel, une grue cendrée.'

 

De plus, le point de vue est intéressant. L'auteur nous fait partager son expérience, qui est une résistance à notre société de consommation, une quête pour se réconcilier avec le monde, par un retour à la nature et une démarche de connaissance de soi.

'Le froid, le silence et la solitude sont des états qui se négocieront demain plus chers que l'or. Sur une Terre surpeuplée, surchauffée, bruyante, une cabane forestière est l'eldorado'.

 

Dans cette cabane, jamais de ton moralisateur. Avec Sylvain Tesson, on boit de la vodka plus que de raison et on espère le passage d''une championne de ski danoise venue fêter ses vingt trois ans sur les bords du Baïkal'...

 

'L'ermite des taÏga se tient aux antipodes de ces renoncements. Les mystiques cherchaient à disparaître au monde. Le forestier veut se réconcilier avec lui'. Le lecteur aussi !

 

lac-baikal.jpg

'Lac Baïkal : visions de coureurs de Taïga' -Transboreal, 2008

Récit illustré de magnifiques photos :  

baikal-sylvain-tesson.jpg

lac b

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de laul
  • : Des voyages à deux...et depuis quelques années un troisième petit sac à dos a rejoint les deux grands : le voyage continue...Juste l'envie de vous faire partager ces images d'ailleurs, et quelques bons plans par-ci par-là, pour vous donner envie d'y aller à votre tour, qui sait ?
  • Contact

Recherche

Liens